Ne voyez-vous pas que le véritable but du novlangue est de restreindre les limites de la pensée ?

2668142

Le Président du Conseil d’État brandissant l’annulation des arrêtés anti-burkini.

Dans 1984, Syme, un fonctionnaire mettant au point le novlangue, explique précisément la notion de novlangue. La phrase qui sert de titre à ce billet en est extraite. Je sens bien que certains lecteurs se posent la question de savoir où je veux en venir. Et en vérité, c’est assez simple. Nous avons vécu une nouvelle avancée dans le mensonge, l’abdication, et la collaboration. Car personne ne me fera croire que l’annulation par le Conseil d’État des arrêtés municipaux interdisant le port du burkini rendue ce vendredi, jour de la grande prière pour les musulmans, relève de la pure et simple coïncidence.

Dès que certaines municipalités se sont engagées contre le port de ce vêtement revendiqué comme religieux, on a aussitôt vu la clique des coallahborateurs pousser des youyous d’orfraie. Jusqu’à un député socialiste déclarant que toute cette stigmatisation lui donnait la nausée. A la suite, on a pu voir tout ce que la musulmanie hexagonale compte comme associatifs se livrer à des arguties pour le moins alambiquées pour défendre le port de ce vêtement, allant jusqu’à faire le rapport entre la stigmatisation de l’islam et le sort fait aux juifs durant la seconde guerre mondiale. Oubliant, mais cela n’est guère étonnant de leur part, que durant ce conflit l’ennemi nazi pu compter sur les effectifs de deux divisions Waffen SS musulmanes : la Handschar et la Skanderberg. Une nouvelle fois, le couple infernal mène la danse, la gauche internationaliste et l’islam conquérant. Et une nouvelle fois nous voyons l’histoire se répéter, la gauche, fidèle à son passé de l’avant-guerre et de l’occupation, se livrer aux délices frelatés de la collaboration. Encore une fois, nous voyons les soi-disant démocrates se faire sous eux face à un adversaire sur de lui et qui avance ses pions sans le moindre état d’âme. Cette annulation d’arrêtés municipaux n’est jamais que la moderne version hexagonale de la honte des accords de Munich.

À droite, c’est le tollé. Elus FN et Républicains, enfin les mieux burnés de ce parti antifrançais, donnent illico de la voix pour dénoncer ce qui n’est jamais qu’une trahison. Oui, une trahison, le mot n’est pas trop fort. Oubliés les déclarations lancées lors de l’entrée de la France dans la guerre en Afghanistan, où il était question de libérer les afghanes de l’obscurantisme taliban, de les émanciper des cages en tissu dans lesquelles elles avaient été enfermées. Oubliées aussi les ronflantes sorties autour des supposées valeurs émancipatrices de la république censées apporter l’égalité aux femmes et les protéger de la tutelle masculine considérée comme une forme d’asservissement. Oui, trahison, car c’est surtout la négation des fondements de la civilisation française dans lequel est né le concept d’amour courtois, dans laquelle la femme a toujours pu jouir d’une liberté réelle, quoi que puissent en dire les propagandistes progressistes plus prompts à véhiculer des mensonges plutôt que des vérités historiques. Le souci, c’est que tous ces élus ne voient pas, ou ne veulent pas voir, le décalage entre le discours martial du gouvernement qui ne cesse de dire que nous sommes en guerre, alors que jour après jour nous ne cessons de nous enfoncer dans une logique munichoise. Et puis à quoi cela sert’il de se focaliser sur ce qui n’est qu’accessoire (voile, bourqua, burkini, etc.) alors que le vrai problème est l’islam ? Qui, sinon les musulmans, sont les auteurs de TOUS les attentats terroristes antisémites en France depuis celui de la synagogue de la rue Copernic ? Qui sinon les états musulmans ont offert un accueil, du travail et la possibilité de former des groupes terroristes aux nazis en fuite ? Dans quels pays « Mein kampf » est-il un succès de librairie ? Ou l’on peut voir que l’islam est la synthèse de tout ce qui contribue à nier toute idée de civilisation, le principal vecteur de haine, le seul culte qui appelle ouvertement au meurtre de masse pour tous ceux qui refusent de faire allégeance au diktat de la soumission inconditionnelle. Clairement, il faut être ferme et exiger l’interdiction de ce soi-disant culte en France et plus largement en Europe. Sur quelle base ? Simple. Le droit, a fortiori l’international, repose sur la réciprocité. Tant que dans les pays musulmans les non-musulmans seront, dans le meilleur des cas, des sous-citoyens, il en ira de même chez nous pour les mahométans.

La république dite française, à travers ses diverses composantes, de droite, du centre, de gauche, refuse de reconnaître que la France est ancrée dans de profondes racines chrétiennes. Elle n’a eu de cesse au cours de son histoire républiconne de renier son baptême au profit d’une laïcité, faux-nez destiné à masquer la lutte ouverte contre l’Eglise, pour en définitive se vautrer dans une logorrhée pro-islamique. Elle a tourné le dos à la Vérité pour mettre en avant tous les mensonges habituels utilisés par tous ceux qui ont un intérêt personnel à voir détruites les valeurs traditionnels qui ont bâti notre monde et qui ont permis qu’il soit viable et vivable jusqu’à l’avènement des idéologies au détriment du Bien Commun. Relativisme, marxisme, capitalisme, croissance, consommation, tolérance, font partie de cette longue, trop longue liste pour être énumérés dans le détail. Le résultat de tout cela, c’est que lorsque le mensonge l’emporte sur la vérité, que l’orgueil des hommes se prenant pour des dieux l’emporte sur l’humilité, que la vie devient une marchandise, que l’on se refuse à reconnaître des évidences comme le fait que toutes les cultures ne se valent pas, que toutes les religions ne se valent pas, l’État qui véhicule tout cela devient alors illégitime, car il prend des décisions arbitraires allant contre la volonté du peuple qu’il est censé servir. Et en général, ce sont là les prémisses de la mort de la société.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s