Le son du dimanche soir

Quand la musique classique rencontre le jazz…

Improvisation Sur Le 1er Mouvement Du Concerto En Ré Mineur De J.S. Bach

Eddie South & Stéphane Grappelli (violon), Django Reinhardt (guitare)

Beethoven riffs on – Jack Kirby & his orchestra

variation sur le second mouvement allegretto de la 7ème symphonie 

Will Bradley – In the Hall of the Mountain King

variation sur « L’antre du roi de la montagne » extrait de « Peer Gynt » d’Edvard Grieg

Benny Goodman – Caprice XXIV Paganini

Benny Goodman and his orchestra – Mozart Matriculates

Jack Fina – Bumble Boogie

adaptation boogie woogie du « Vol du bourdon » de Rimsky Korsakov

Glenn Miller & his orchestra – Anvil chorus

variation sur le « Choeur des gitans », tiré de l’opéra de Verdi « Le trouvère »

Publicités

5 réflexions sur “Le son du dimanche soir

  1. Je passe car ne recevant plus rien, je m’étonnais.
    En pause depuis quelques temps par manque de ce dernier (trop d’activités annexes…), je constate que c’est ton cas aussi.
    D’après ce que tu écris à Carine, c’est la santé… j’espère qu’il n’y a rien de grave !!
    Tiens nou sau courant.
    Sinon, ce dernier billet est signé à une date particulière pour moi ! Merci pour ce cadeau de circonstance (que je découvre tardivement) : Django, Glenn, Benny,… que du beau monde que j’écoute régulièrement !
    Amitiés.

    J'aime

    • Oui, je connais quelques problèmes de santé qui ont failli se révéler assez graves si cela n’avais pas été pris à temps. D’où l’arrêt temporaire des billets. C’est en train de retourner à la normale, mais ça prendra encore quelque temps. J’espère pouvoir réécrire bientôt. Depuis le 6 mars, je vis coupé du monde, plus de télévision (encore que je ne regarde que des films ou des docus), plus de radio, un peu d’internet mais rarement des sites d’info. Ça me fait un bien fou, et ça m’a aidé à entreprendre une réflexion sur moi-même qui m’a conduite, entre autres, à renouer des liens avec des personnes que j’avais mises de côté suite à des disputes. Ce qui tend à prouver que d’un mal, le bien peut sortir.
      Sinon je suis ravi que mes petites pépites musicales te plaisent et qu’elles constituent un cadeau à tes yeux.
      Amitiés.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s