Travail, vertu, sens du sacrifice contre assistanat et oisiveté

La Légion Étrangère a intégré plus d’étrangers

à l’histoire de France que la gauche ne le fera jamais

Le général Piquemal sera jugé ce lundi pour « participation à un attroupement qui ne s’est pas dissout après sommation ». « Ma demande ferme, formulée auprès du Ministre, de faire respecter la loi mais surtout la tranquillité des Calaisiens a été satisfaite » se félicite Natacha Bouchart, la maire de Calais, sur Twitter.

L’hypocrisie est à son comble. Combien d’attroupements illégaux chaque jour à Calais et aux alentours perturbent la “tranquillité” des Calaisiens ? Comment se féliciter de “faire respecter la loi” alors que, si cette loi était justement respectée, ces milliers de clandestins qui nuisent à la tranquillité de toute une région devraient être contrôlés, jugés puis expulsés. Mais 6000 d’entre eux sont libres. Libres, en toute impunité, d’aller perturber chaque jour la vie de Calaisiens ou de chauffeurs routiers. Le “deux poids deux mesures” dans l’application de la loi est ici flagrant. Calais est désormais cette zone étrange où les clandestins ont plus de droits que les citoyens français.

Un autre “deux poids deux mesures” saute aux yeux entre les violences de Rennes (3 voitures de police dégradées, des dizaines de vitrines taguées ou brisées, 5 interpellations) et le rassemblement de Calais (pas de dégâts mais une vingtaine d’interpellations). Les qualificatifs employés par certains médias sont eux aussi difficilement compréhensibles : “xénophobes” (BFMTV), “islamophobe” (Le Monde), un “ultranationalisme tendance ratonnade” (Libération).

Car de son intégration en tant qu’officier au sein du 1er RE en 1963 jusqu’à 1999, date à laquelle il quitte le commandement de la Légion Étrangère après 5 années à sa tête, le Général Piquemal a servi une institution dont la spécificité est d’incorporer des soldats étrangers dans l’armée française.

Il semble en effet difficile d’accuser de xénophobie un général dont la carrière a consisté à intégrer des étrangers au sein de l’armée française. L’on touche en réalité ici au cœur du problème et de la divergence idéologique profonde entre les deux camps : la Légion Étrangère a intégré plus d’étrangers à l’histoire de France (35 000 légionnaires sont morts pour elle) que la gauche ne le fera jamais en laissant complaisamment entrer des dizaines de milliers de clandestins sur notre territoire dans l’anarchie la plus totale.

Car la Légion Étrangère est en réalité un exemple de “vivre-ensemble” qui ne peut que déplaire aux immigrationistes hostiles à l’assimilation. Les étendards de ses régiments portent dans leurs plis l’inscription “Honneur et fidélité”, fidélité au chef et envers la patrie française que ces étrangers acceptent de servir et qu’ils peuvent intégrer définitivement au bout de trois ans.

« Autour de nous la haine. Autour de nous les dogmes que l’on abat ». Ces paroles des Képis Blancs semblent désormais décrire la seule attitude de la gauche pour justifier cette folie migratoire.

Henri de Begard

Source : Le Rouge & le Noir

Publicités

7 réflexions sur “Travail, vertu, sens du sacrifice contre assistanat et oisiveté

    • http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/02/08/rassemblement-antimigrants-a-calais-cinq-personnes-en-comparution-immediate_4861284_1653578.html

      « A la sortie du tribunal, l’un d’eux, Arnaud P., a crié son écœurement : « J’ai honte de cette justice. C’est à un jugement politique que vous venez d’assister », a-t-il lancé après avoir été condamné à trois mois de prison ferme et à une interdiction de port d’arme pour les cinq ans à venir. Même s’il ne portait que deux bombes lacrymogènes dans son sac à dos, ce jour-là, le passé de l’homme, déjà lourdement condamné, lui a porté préjudice.
      Deux des trois autres prévenus ont été condamnés à deux mois (l’un avec sursis) et à une interdiction de port d’arme. Le dernier, le plus jeune, sera jugé au mois d’avril, la procédure de comparution immédiate n’ayant pas été correctement menée.
      « 

      J'aime

      • Merci Arnaud.
        Le comble du deux poids deux mesures.
        Les autres peuvent tout casser, pas grave du tout.
        Ces jeunes ont morflé parce qu’ils avaient cutter, spray lacrymo et poing américain. Rien ne dit que c’était pour la manif. Ils prennent juste leurs précautions pour poser le pied à Calais.
        Qui n’en prendrait pas ?
        Je ne sais pas si un parapluie à bout pointu suffit. Ca peut passer pur une arme et m’envoyer aux enfers ?
        Après, il paraît qu’on peut faire des merveilles avec un simple stylo.
        Mais faut de l’entraînement.

        En outre, ils ne faisaient partie d’aucun mouvement extrêmiste, ouf ! Ils auraient pris encore plus.
        Le Monde explique tranquillement que cela leur a été bénéfique de ne pas être fiché « extrêmiste ».
        On n’a pas le droit d’adhérer au parti que l’on veut, en France.
        Sauf s’il est d’extrême-gauche et anti-français, bien évidemment.

        Les antifas qui cassent tout dans toutes les villes importantes ne font pas partie de mouvement extrêmistes, c’est bien connu. Ils viennent des centres de loisirs et MJC.

        Le république hexagonale me sort par tous les pores.

        J'aime

  1. Pingback: Alertés à juste titre… | La Mouette rieuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s