21 janvier, jour de deuil pour la France

LouisXVI -1775

 » C’est l’âme à jamais ulcérée que j’ai dû procéder à l’exécution de Louis XVI. Révolutionnaire à l’origine, l’injustice des accusations portées contre le Roi a contribué plus que tout autre chose à me faire revenir de mon illusion. La perfidie des accusations portées contre Louis XVI, l’oubli volontaire des plus simples formes juridiques n’ont montré que trop que sa perte était résolue d’avance.

Quel égarement aveuglait donc cette assemblée pour qu’elle imputât à Louis XVI jusqu’aux attentats dirigés contre lui ? Lorsque je connus l’issue de cet affreux et inique procès, je fus atterré ; je fus sur le point de m’évanouir lorsqu’on me présenta le papier, l’ordre de faire dresser l’échafaud dans la nuit et d’y attendre le condamné à partir de huit heures du matin.

Je reçus presque en même temps diverses lettres, la plupart sans signature, dans lesquelles on m’avertissait que toutes les mesures étaient prises pour la délivrance du Roi pendant le trajet du Temple et place de la Révolution, et qu’à la moindre résistance que je ferais, je serais percé de mille coups.

D’autres lettres m’adjuraient de me joindre aux libérateurs du Roi, de traîner l’exécution en longueur, pour donner le temps à des hommes bien déterminés, qui devaient se trouver dans la foule, de rompre les rangs de la milice et d’enlever le Roi de dessus l’échafaud. Je l’avoue, ce dernier moyen ne me semblait ni impossible ni même improbable, et c’était le seul qui me laissât une lueur d’espoir. Je vous étonnerai bien, mon cher Pitou, en vous disant jusqu’où est allé le dévouement de certains royalistes pour le royal martyr.

La veille de l’exécution, un jeune homme est venu s’offrir à mourir à sa place, si l’on pouvait lui procurer des habits exactement semblables à ceux du Roi, de manière à ce qu’une substitution pût s’opérer sur l’échafaud sans que la foule s’en aperçût. Une foule d’autres projets, non moins chimériques, me furent confiés. Mon fils faisait partie d’un des bataillons de garde nationale chargés d’assister à l’exécution. Il était parfaitement résolu à se joindre à ceux qui essaieraient de sauver le Roi.

La foule était si grande dans les rues, qu’il était déjà plus de huit heures lorsque nous arrivâmes place de la Révolution. Gros et Barré, mes aides, avaient fait monter la machine, et c’est à peine si je l’examinai, tant je pensais qu’elle ne servirait point. Mes frères et moi, nous étions solidement armés : nous avions, sous nos houppelandes, outre nos épées, des couteaux-poignards, quatre pistolets passés dans notre ceinturon, une boîte à poudre et nos poches pleines de balles. Nous pensions qu’on ferait une tentative pour délivrer le malheureux prince et que nous ne saurions être munis de trop de moyens pour lui livrer un passage.

Aussitôt arrivé sur la place, j’ai cherché des yeux mon fils et je l’ai aperçu, à peu de distance de moi, avec son bataillon. Il me regardait d’un air d’intelligence et paraissait m’encourager en me flattant de l’espoir que, cette fois, je ne boirais pas le calice jusqu’à la lie. Je prêtais une oreille inquiète pour entendre quelque bruit qui fût l’indice d’une de ces tentatives que l’on m’avait annoncées la veille. De temps à autre, mes yeux plongeaient avec anxiété du côté des boulevards.

Tout à coup, je vois déboucher un corps de cavalerie, et, peu après, une berline attelée de deux chevaux, entourée d’une double haie de cavaliers. Plus de doute possible, plus d’illusions, c’est le Roi-Martyr qui s’avance. Ma vue se trouble, un frémissement s’empare de moi. Le Roi descend, puis il gravit les marches de l’échafaud. Hélas ! j’ai fait mon devoir. Le Roi est mort, mais ce n’est pas moi qui l’ai tué. Oh ! pourquoi n’a-t-on pu le délivrer, j’aurais donné mon sang pour ne pas répandre le sien ! Il est mort en Roi, en héros, en saint. Son auguste image ne s’effacera jamais de ma mémoire. « 

Témoignage du bourreau Sanson

Discours de sa Sainteté le Pape Pie VI

prononcé au Consistoire secret du 11 Juin 1793

 » Ah ! France ! Ah ! France ! toi que nos prédécesseurs appelaient le miroir de la chrétienté et l’inébranlable appui de la foi, toi qui, par ton zèle pour la croyance chrétienne et par ta piété filiale envers le siège apostolique, ne marche pas à la suite des autres nations, mais les précède toutes, que tu Nous es contraire aujourd’hui ! De quel esprit d’hostilité tu parais animée contre la véritable religion !

Combien la fureur que tu lui témoignes surpasse déjà les excès de tous ceux qui se sont montrés jusqu’à présent ses persécuteurs les plus implacables ! Et cependant, tu ne peux pas ignorer, quand même tu le voudrais, que la religion est la gardienne la plus sûre et le plus solide fondement des empires, puisqu’elle réprime également les abus d’autorité dans les puissances qui gouvernent, et les écarts de la licence dans les sujets qui obéissent. Et c’est pour cela que les factieux adversaires des prérogatives royales cherchent à les anéantir et s’efforcent d’amener d’abord le renoncement à la foi catholique.

Ah ! encore une fois, France ! Tu demandais même auparavant un Roi catholique. Tu disais que les lois fondamentales du Royaume ne permettaient point de reconnaître un Roi qui ne fut pas catholique, et c’est précisément parce qu’il était catholique que tu viens de l’assassiner !

Ta rage contre ce monarque s’est montrée telle que son supplice même n’a pu ni l’assouvir, ni l’apaiser. Tu as voulu encore la signaler après sa mort sur ses tristes dépouilles ; car tu as ordonné que son cadavre fut transporté et inhumé sans aucun appareil d’une honorable sépulture.

Ô jour de triomphe pour Louis XVI à qui Dieu a donné et la patience dans les tribulations, et la victoire au milieu de son supplice !

Nous avons la confiance qu’il a heureusement échangé une couronne royale toujours fragile et des lys qui se seraient flétris bientôt, contre cet autre diadème impérissable que les anges ont tissé de lys immortels. « 

louis16-2016_marche_aux_flambeaux

JEUDI 21 JANVIER

Paris :

• 10 heures, place de la Concorde, au pied de la statue de Rouen (côté Hôtel Crillon et Ambassade des Etats-Unis). Dépôt de gerbe.

• 12h, Saint Germain l’Auxerrois (1er arrdt), paroisse des Rois de France, Messe célébrée à la demande de l’Oeillet Blanc pour le repos de l’âme du roi Louis XVI, en présence du Chef de la Maison de France, Monseigneur le comte de Paris.

• 18h30, Saint-Nicolas-du-Chardonnet (5ème).

 19h : Requiem solennel à Saint-Eugène

• 19h : Cathédrale Saint-Irénée, 96 Boulevard Blanqui

• Saint Denis : 12h, Basilique de Saint-Denis, 1 rue de la Légion d’honneur

• Marseille :

• 19h, Basilique du Sacré-Coeur, 81 avenue du Prado. La Messe, dite à la demande de la Fédération Royaliste Provençale et Action Française Provence, ainsi que du Souvenir Bourbonien, sera célébrée par Mgr. Jean-Pierre Ellul.Homélie donnée par le père Sciortino-Bayart. Soirée-conférence à 20h30 suivie d’un cocktail-dînatoire. (Cliquez sur le lien).

• 18h30, Eglise Saint Pie X, 44 rue Tapis Vert (1er arrdt), Messe chantée, suivie de l’absoute

• Bordeaux :

• 19h, Eglise Saint-Bruno, 75 rue Courpon

• 18h30 : Eglise Saint-Eloi, rue Saint-James

• Toulouse :

• 18h15, Eglise Saint Jérôme, 2 Rue du Lieutenant Colonel Pélissier

• 18h15, Chapelle du Férétra, Place saint-Roch (Rue du Férétra; Rocade, sortie 24 : Empalot)

• Toulon :

• 18h30, Eglise Saint-François de Paule, Place Louis Blanc

• 18H 30: Eglise Sainte Philomene, 125 bd Grignan (quartier du Mourillon)

 Grenoble : 18h, Collégiale St André de Grenoble, place St André

• Lyon : 19h, Paroisse de l’Immaculée Conception, 94, avenue de Saxe – Lyon 3 (entrée rue Pierre Corneille)

• Versailles : 19h, Chapelle Notre Dame des Armées. 4 impasse des gendarmes

• Aix : 10h30, Chapelle Notre-Dame de l’Immaculée Conception, boulevard Gambetta

• Avignon : 18h30, Chapelle des Pénitents Gris, rue des Teinturiers

• Nice : 18h30, Oratoire Saint Joseph, 18 rue Catherine Ségurane

Lille : 19h, Chapelle Notre-Dame de la Treille, 26 rue d’Angleterre

• Reims : 8h, Cathédrale Notre-Dame (Oratoire)

• Woippy (Moselle) : 18h30, Chapelle des Ladonchamps

• Bayonne : 18h30, Cathédrale de Bayonne, Messe célébrée par Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

• Perpignan : 18h30, Chapelle du Christ-Roi, 113, avenue du maréchal Joffre

• Epinal : 18h30, Eglise Saint-Antoine, rue Armand Colle

• Troyes : 18h15, Eglise St Nicolas

• Quimper : 18h45, Cathédrale Saint-Corentin

• Rouen : 18h30, Eglise Saint-Patrice

• Beaune : 9h00, Chapelle de l’Adoration de la collégiale Notre-Dame, Impasse Notre Dame

• Chemille : 10h30, Chapelle Saint-Joseph, 14 rue du Presbytère

• Tourcoing : 20h, Eglise Saint-Christophe, 11 rue de Tournai

• Dijon : 18h45, Prieuré de la Sainte-Famille, 4 rue Pierre Thévenot à Dijon

• Vichy : 19h, Chapelle du Sacré-Coeur de l’école Jeanne-d’Arc de Vichy, 12 rue du Maréchal-Joffre

• Mulhouse : 19h30, Eglise Saint-Etienne

• Montpellier : Chapelle des Pénitents bleus, rue des Etuves

• Tours : 18h, Saint-Grégoire des Minimes

• Clarques (Pas-de-Calais) : 10h30, Chapelle du château de Clarques

• Sees (Orne) : 18h00, La Chapelle de la Croix des Vents

• Les Sables d’Olonnes : 18h30, Chapelle du Sacré-Coeur (place Jules Ferry)

• Orléans : 19H à Notre-Dame de la Recouvrance

• Caumont-sur-Durance (Vaucluse) : 9h, Eglise de Caumont

• Camblain-l’Abbé (Pas-de-Calais) : 18h, Ecole St Jean Baptiste de la Salle

• Coligny (Ain) : Eglise Saint Martin

• Fabrègues (Hérault) : 18h30

• Metz : 19h, Eglise de l’Immaculée-Conception de Metz Queuleu, 47 rue du Trois Evêchés

• Tarbes : 18h30, Cathédrale Notre-Dame de la Sède, 5 place du Général de Gaulle

• Nantes : 18h30, Eglise Saint-Clément, 4 Rue Lorette de la Refoulais. Dépôt de gerbe devant la Colonne Louis-XVI à 19h30…

• Montreal d’Aude : 11h40, Fraternité Saint Pie X

• Angers :

• 18 h 30, Eglise Notre Dame

• 17 h 30, Chapelle de l’IRCOM

• St Etienne : 18h30, Chapelle Saint-Bernard, 9 rue Buisson (Messe suivie d’une veillée avec galette et chants en l’honneur du Roi)

• La Chapelle-d’Angillon (Cher) : 18h30, Chapelle du château de la Chapelle d’Angillon

• Poitiers : 18h30, Collégiale Notre-Dame-la-Grande

• Chambéry : 19h00, Cathédrale St François de Sales , Place Metropole

• Saint-Langis-lès-Mortagne : 19h30, Eglise de Saint Langis, Le Bourg

 

 Belgique

• Bruxelles : 19h, Eglise du Couvent Sainte-Anne, Avenue Léopold Wiener 27, 1170 Watermael-Boitsfort

• Tournai : 11h, Cathédrale de Tournai

VENDREDI 22 JANVIER

Angoulême : 18h30, Eglise de Roullet St Estèphe, Le bourg

SAMEDI 23 JANVIER

Paris : La Fédération Ile de France de l’Action Française invite à participer à la traditionnelle marche aux flambeaux en l’honneur de Louis XVI. qui partira de la place des pyramides (Métro : Tuileries) à 16H30. Elle sera suivie du partage de la galette des Rois, 10 rue Croix des Petits Champs, 75001 Paris (Métro : Palais Royal).

• Strasbourg : 16h30, Cathédrale Notre-Dame (dans la chapelle Saint-Laurent)

• Amiens : 11h30, Chapelle Saint-Vincent-de-Paul ((de l’ancien Grand Séminaire), 54 ter rue Jules Barni

• Limoges :

• 18h30, Chapelle Saint Antoine, rue des Papillons

• 11h15, Eglise Saint-Michel-des-Lions, 15 Place Saint-Michel

• Nîmes : 11h,  Chapelle Sainte Eugénie, 7 rue Sainte Eugénie

• Le Planquay (Eure) : 11h, Eglise du Planquay

• Louaille : 11h, en l’Eglise de Louaille (à 8,5 km de Sablé-sur-Sarthe, route de La Flèche-Tours). A 12h30, Déjeuner-débat, Salle polyvalente de Vion (à 3,5km de Louaille) avec Anne Bernet, journaliste, écrivain : « Culture de mort : remèdes et solutions ». (Inscriptions : FRM – B.P. n°5 – 53340 BALLEE / Tel : 02 43 98 43 44 ou 06 25 75 26 90 – Adultes : 17 euros / Etudiants, chômeurs : 8 euros; chèque à l’ordre de « FRM »)

• Lyon : 10h30, sanctuaire Saint-Bonaventure, 7 place des Cordeliers 69002 Lyon

Le Mans : Eglise Saint Benoît

• Périgueux : 16h, Notre-Dame de Toutes Grâces 19, rue du 34e Régiment d’artillerie

• Tarascon : 18h30, Collégiale Royale Sainte Marthe, Place de la Concorde

• Saint-Sernin de Toulenne (Gironde) : 18h00

• La Gaubretière (Vendée) : 11h00, Chapelle de Ramberge. Après la Messe, déplacement au Mont des Alouettes, devant la croix de Louis XVI

 

DIMANCHE 24 JANVIER

• Paris : 10h30, Chapelle expiatoire, 22 rue Pasquier (8ème arrdt)

Abbatiale de La Roë (Mayenne) : 9h15

Brignoles : 17h30, Basilique Saine Marie-Madeleine, Place de la Concorde

• Brive : 10n45, Eglise St Paul du Rivet, 52-58 boulevard Roger Combe

• Chemille : 10h30. Messe offerte par la Vendée Militaire pour Louis XVI et les victimes de la Révolution, chapelle Saint-Joseph, 14 rue du Presbytère.

• Nice : 10h00, Chapelle de la Sainte Trinité, vieux Nice, au fond du Cours Saleya

• Bourges : 10h30, Eglise Notre Dame, Place de la Barre

• Reims : 10h00, Eglise Notre Dame de France, 8 Rue Edmé Moreau

• Saumur : 10h00, Eglise St Hilaire des Grottes , 49400 Saint_Hilaire/Saint Florent

SAMEDI 30 JANVIER

• Souvigny (Bourbonnais) : 10h30, Eglise prieurale Saint-Pierre Saint-Paul, Place Aristide Briand

 

DIMANCHE 31 JANVIER

• Nancy : 10h30, Eglise Marie-Immaculée, 32 avenue du général Leclerc. La Fête des Rois de l’Union des Sections Royalistes Lorraines (USRL) suivra à partir de 12h30. (Le programme sera annoncé par ailleurs).

Publicités

3 réflexions sur “21 janvier, jour de deuil pour la France

  1. Bonjour, je ne connaissais pas cet émouvant témoignage du bourreau Sanson. J’ai lu plusieurs livres sur Marie-Antoinette, et j’ai été profondément touchée par son courage, ses belles lettres…Toutes ces les injustices, mensonges, qu’elle dû subir ainsi que son mari, mon Dieu que de souffrance, privée de leurs enfants… Un couple qui force l’admiration par sa bonté et son courage. Je suis aussi admirative de Charlotte Corday…
    J’avais mis cette lettre si touchante de Marie-Antoinette sur mon blog il y a quelque temps : http://bichau.canalblog.com/archives/2015/10/17/32787880.html

    J'aime

  2. Pingback: Commémoration de l’ assassinat… | La Mouette rieuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s