Les bras ballants

Paul Fortune

Depuis quelques jours, j’essayais en vain de trouver quelque chose d’intelligent à dire sur les agressions sexuelles de masse perpétrées par les migrants, mais je me trouve face au mur de l’évidence : il n’y a rien a en dire tant tout cela est frontal, clair, net et précis. Les migrants sont là pour piller, détruire, violer et tuer. C’est une invasion, et si l’histoire ne tourne pas complètement en notre défaveur, on se rappellera de la décision allemande d’accueillir en masse les migrants comme de l’événement déclencheur de la catastrophe qui, n’en doutons pas, arrive à grands pas.

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu, et personne désormais ne pourra dire qu’il ne savait pas. L’information est là – même si elle a été cachée un certain temps, à tel point qu’on apprend que l’été dernier en Suède le même type d’événement a eu lieu et a été occulté par…

View original post 336 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s