La daechéance des européens

On viole en Allemagne et en Suède, on agresse sexuellement également en Suisse, on massacre à Paris, on tente de tuer du juif à Marseille. Mais quel est le point commun qui relie tous ces faits ? Il n’y en a qu’un : les migrants de confession musulmane. Qui leur a ouvert la porte de nos nations ? Ceux qui ont pourtant la charge de protéger les peuples dont ils ont la charge.

Ces derniers, honteux et confus, tentent de masquer les faits à leur opinion publique, comme ce fut le cas en Suède. D’autres, comme en Allemagne, tentent de faire porter une partie de la responsabilité de ces faits aux victimes. Ces garces d’européennes qui s’habillent légèrement, aiguisant la concupiscence de ceux qui sont censés nous enrichir de par leur présence. Les pauvres, rendez-vous compte, ils ne savent pas se tenir, ils viennent de si loin, de pays où les femmes sont pieuses et chastes au point qu’elles se recouvrent de la tête aux pieds d’un voile noir. Mettez-vous à leur place, ils se retrouvent au milieu d’une foule de femmes blanches, blondes, court vêtues et décolleté affriolant. Et comme on ne leur a pas appris qu’un homme ça s’empêche, que ça sait se tenir en galante compagnie, comme leur culture ne bite rien au concept d’amour courtois, de galanterie, ils n’ont pu que frustrés, céder à leurs instincts bestiaux.

hitler_1

Cologne : respecter une certaine distance, plus longue que le bras. J’ai bon ?

Comment en sommes-nous arrivés là ? Car comme l’a si bien dit Claude Askolovitch, « la réalité correspond exactement au discours de l’extrême droite. » Comme s’il n’y avait eu que l’extrême droite pour tirer la sonnette d’alarme. Seulement voilà, lorsque l’on a un avis sur l’immigration, avis fondé sur l’observation de la vie réelle dans les quartiers où la sensibilité des habitants se manifeste à coups de flingue, on est illico catalogué comme partisan de l’ordre noir. Pourtant, les sicaires de l’Etat islamique avaient prévenu, ils allaient noyer l’Europe chrétienne, enfin ce qu’il en reste, sous un flot de mahométans. Ils avaient ajouté qu’ils profiteraient de ce flux pour infiltrer quelques milliers de leurs séides afin d’importer la mort en terre mécréante.

Croyez-vous que les gouvernements et les pontes de l’Union européenne ont tenu compte de cet avertissement ? Bien sûr que non, aveuglés qu’ils sont par la doxa « humaniste » qui prétend que l’Autre est nécessairement bon. Et puis il y a les patrons allemands qui ont désespérément besoin de main d’oeuvre à bas prix, puisque les allemandes, comme leurs sœurs européennes, baisent mais ne font plus d’enfants. C’est qu’il ne faudrait pas contrarier le désir artificiel de réussite sociale par la carrière, instillé dans les esprits par les garces féministes. Et puis un ouvrier fraîchement arrivé, ça ne coûte pas bien cher, ça ne la ramène pas si ça veut des papiers. Pendant ce temps-là, le monde musulman, Turquie, Liban et Jordanie mis à part, garde ses frontières fermées. Il ne faudrait pas mettre en danger l’équilibre social de ces pays, qui pourtant pratiquent encore l’esclavage, sous une forme déguisée, les jeunes Philippines pourraient en parler si elles le pouvaient.

jupes

Ils vont manifester en jupe en guise de protestation aux événements de Cologne.

Passe encore que nos gouvernants soient des traîtres et des vendus, mais quid des européens ? Leur seule réaction consiste, pour l’instant, en manifestations géantes spontanées, à l’appel des pouvoirs publics, comme en janvier 2015. En dépôts massifs de bougies et dessins dégoulinants de niaiserie, comme en Novembre dernier. En viriles manifestations de protestation, comme aux Pays-Bas (voir cliché ci-dessus). Faut-il que nous soyons à ce point anesthésiés par les médias, le discours politique, les diatribes des associatifs, pour abdiquer la moindre idée de rébellion, de création de milices civiques ? Et qu’on ne vienne pas me dire que l’occidental n’est pas accueillant, voire raciste. Voilà quarante ans qu’il voit des mahométans débarquer, imposer leurs mœurs, leur culture, leur soi-disant religion. Quatre décennies durant lesquelles il a pu voir les commerces traditionnels disparaître des quartiers autrefois populaires devenus cosmopolites, cinq lustres qui ont permis l’installation de bandes organisées, armées, trafiquant la came, pratiquant le vol à main armée, agressant, le tout dans une quasi-impunité au vu de l’entassement des peines avec sursis. Les gouvernements se sont succédé, les partis se sont alternativement passé et repassé le pouvoir, pour quel résultat ? Encore et toujours plus d’entrées légales ou pas, de naturalisations offertes à des personnes qui baragouinent à peine notre langue et ne savent rien de notre histoire, de notre culture, de nos lois, et qui ne veulent rien en savoir. Constat qui vaut aussi pour une partie notable de ceux qui sont nés chez nous et qui sont aussi Français qu’un cheval né dans une étable serait une vache. Bon an, mal an, des centaines d’Eglises, de calvaires, de croix votives, de tombes chrétiennes sont profanées dans une quasi indifférence générale. En revanche, dès lors qu’une salle de sport indûment occupée par quelques babouchards est saccagée, en réaction à une odieuse agression à caractère raciste, alors là, on a droit au défilé des indignés, aux communiqués scandalisés des membres du gouvernement, la fine fleur de la coallahboration défile devant les micros. Et, comme de juste, il en va de même dès lors qu’une synagogue, une école juive sont visées, la racaille médiatique se met en branle, à ceci près quand même, c’est que les auteurs de ces faits ne sont généralement pas pointés du doigt. C’est que l’antisémitisme depuis les années 70 est devenu l’activité réservée des musulmans, qu’on a même laissés manifester place de la Concorde alors que ces derniers scandaient des mots d’ordre explicites tels que « mort aux juifs », sans que le moindre gendarme mobile ne bouge un cil.

Combien de temps encore les européens vont-ils encore devoir supporter cela sans réagir ? L’Europe est notre terre, nos aïeux ont, au fil des siècles, patiemment élaboré un ensemble de cultures différentes, mais néanmoins unies par un socle commun fondé sur les principes et vertus du christianisme. Allons-nous abandonner toute idée de combat pour défendre nos identités, nos races ? Oui, j’ose utiliser ce mot banni de la sphère publique, car un peuple n’existe que parce que les lignages qui le composent se perpétuent à travers les générations et qu’il est de la responsabilité de chacun de tout faire pour que les peuples européens continuent d’exister. Une Europe africanisée, arabisée, musulmane ne serait plus l’Europe, mais une terre tiers-mondisée. Est-ce cela que vous voulez pour vos enfants et petits-enfants ? A un moment donné, et il va vite arriver, il faudra faire le choix entre l’affrontement avec les gouvernements traîtres à leurs peuples et la soumission, la daechéance de ce qui reste de notre civilisation.

Publicités

2 réflexions sur “La daechéance des européens

  1. La maire de Cologne, Mme REKER, mérite le pompon de la connerie et de l’aveuglement. A la suite des événements du 31/12 elle avait donné des conseils aux dames allemandes notamment de « garder une certaine distance avec les réfugiés » et de ne pas les exciter !
    Elle aurait dû s’appliquer ce conseil au moment de sa campagne électorale des municipales en octobre 2015 où elle a reçu un coup de couteau par un allemand qui a déclaré après son arrestation pour expliquer son geste : «Reker et Merkel nous inondent d’étrangers et de réfugiés». A la suite de cet événement Frau REKER a été magistralement élu par les habitants de Cologne. Nous nous avons Hollande, les allemands ont Merkel et REKER. On est vraiment mal barré en Europe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s