C’est ça l’Eglise de France ?

Jesuistonpère

Pas étonnant que tant s’en détournent.

Publicités

22 réflexions sur “C’est ça l’Eglise de France ?

  1. Il y a longtemps que je m’en détourne, à l’âge de 12 ans, en faisant ma « communion solennelle », j’ai compris sans savoir exactement, à l ‘époque, mais ce fut confirmé à différentes occasions, mariages, baptêmes de mes enfants, enterrements de mes parents, j’ai pu constater, analyser la pauvreté de leur discours : comment adhérer à tout ça ? Et pourtant, je ne suis pas athéee. Je suis consternée quand des gens que j’aime me disent qu’ils sont athées, c’est le néant…

    J'aime

      • Les tradis sont comme les politiques, ils vivent dans un monde parallèle.

        Autant je pourrais adhérer au message, autant les messagers sont globalement tous affligeants.

        Pour l’instant je reste un mécréant agnostique pour qui l’Eglise est une vaste farce.

        Quand il auront abandonné l’orgue et les chants/musiques en mode mineur je considérerai peut être remettre les pieds dans une église.

        Comme la phrase que l’on prête à Voltaire sur Dieu : « On se salue mais on ne se fréquente point ».

        J'aime

        • C’est vrai que malgré une musique européenne d’inspiration religieuse que des compositeurs de génie ont léguée à l’Eglise, on se demande pourquoi les cantiques sont toujours aussi désespérément nunuches.
          Pourquoi bouder Bach et avant lui, tout le plain chant que Solesmes porte à l’excellence ?

          Les oreilles en prennent un coup.
          C’est plus facile de retenir et de chanter des nunucheries que de la vr

          J'aime

        • Je ne sais pas si c’est le cas mais si jamais vous vous plaigniez de la désaffection des français pour l’Eglise et la messe je vous annonce que l’orgue et les chants grégoriens y sont pour beaucoup…

          J’ai eu l’occasion de faire une messe de baptême dans un temple parisien. J’ai compris pourquoi il était plein quand la plupart des églises sont presque vides.

          Une messe protestant c’est juste infiniment plus vivant !

          Il ne s’agit de faire chanter du rap ou du rock, il s’agit juste d’attirer les gens.

          Encore une fois, c’est le message qui est important, pas le messager.

          J'aime

          • Le culte protestant, je connais, j’ai pratiqué avec mon ex qui faisait partie de l’Église réformée (calviniste).
            Si les églises conciliaires se vident, c’est tout simplement parce que l’Église de France court après la modernité, qu’elle se perd dans des singeries mièvres que ne renieraient pas certaines Églises protestantes. Les tradis font églises pleines, ouvrent des séminaires là où les conciliaires en ferment et importent des prêtres d’Afrique. La messe, c’est le ciel descendu sur terre, pas les curés à guitare ou les groupes de folk qui esquintent des cantiques.

            Aimé par 1 personne

          • Je pense que c’est exactement le contraire…

            Si les églises tradis sont pleines c’est parce qu’il y en peu.

            Fermez la moitié des églises « modernes » et vous verrez que celles qui restent seront pleines.

            J'aime

  2. Cela fait près de 40 ans que les chants grégoriens ou baroques ne sont plus chantés sauf en monastères et pourtant les églises continuent à se vider, ce qui montre que rendre la forme plus « vivante », sentimentale et sympatoche ne sert à rien ni spirituellement, ni autre.

    Il est clair que les fleurs sont nombreuses dans le jardin de Dieu et que toutes les musiques ne correspondent pas au même public. Le grégo n’est à mon avis pas plus fait pour une paroisse que le Znamenie Raspiev. Il a cependant sa beauté et son rôle à jouer dans certains endroits et lors de certains moments de vie, comme une musique plus baroque peut en avoir pour d’autres. Imposer un seul style est stupide, moderniser à outrance l’est tout autant. Les Arméniens chantent sur des musiques élaborées aux XIXème siècle par Komitas et Makar Ekmalian, mais ces musiques conservent un certain sens du sacré, de l’éternité, de l’immuabilité et s’inscrivent dans une certaine tradition comme Tchesnokov ou Bortnyanski le font en Russie.

    Le chant doit être beau, la beauté jouant un rôle dans le vécu de Dieu; Il doit aussi être une fenêtre ouverte sur le Royaume des Cieux et en refléter tout le caractère hiératique et sacré. Vouloir le ramener, comme ramener l’expression liturgique à une simple bande de copains, de monôme scout n’attire personne. pourquoi trouver dans une église ce qu’on trouve déjà dehors?

    J'aime

    • Certes, mais il reste l’orgue. Probablement un des instruments à vent ayant l’ambiance sonore la plus horrible et la plus glauque. C’est dommage parce que l’objet est beau mais ce qui en sort est triste et rugueux.

      Alors peut être que je me trompe totalement et que la messe et ses chants/musiques en mode mineur sont sensé être tristes. Peut être que je crois naïvement qu’au contraire une réunion de croyants devrait être joyeuse avec des musiques et chants en mode majeur, accompagné de piano et instrument à corde ou instrument à vent typés jazz (saxophone, tuba, trompette).

      Toujours est il que je ne fréquente plus les églises, aussi bien pour l’affreuse musique que pour les trop souvent pauvres propos du messager de Dieu qui officie.
      Les prêtes d’aujourd’hui ressemblent trop aux politiciens : ils ne parlent de choses qu’ils ne connaissent pas.

      J'aime

      • Si on ne devait parler que de ce que l’on connait, est-ce que les gens de gauche parleraient de liberté, est-ce que les libéraux parleraient de la pauvreté, est-ce que les gens de droite actuelle parleraient de la patrie, etc. ?

        J'aime

      • L’orgue est un très bel instrument quand il est bien joué, ce qui n’est pas souvent le cas, en effet.
        Et toutes les églises n’acceptent pas la musique instrumentale. L’a capela est très beau en l’occurrence.

        Quant à la « joie » il vaut mieux s’en méfier, car elle peut être source de beaucoup d’illusions quand elle n’est pas cadrée. Et, pour être authentique et positive et pas qu’un simple sentiment épidermique, la joie a besoin d’être encadrée.. Il y a pour un croyant autant de joie sinon plus dans un chant hiératique et lent que dans des convulsions qui rappellent d’avantage le vaudou que le Christianisme.

        J'aime

    • Mais entendons nous bien, je n’ai aucun grief, ni aucun reproche à faire à ceux qui aiment ça. Je n’ai rien contre les cathos tradis (tant qu’eux n’ont rien contre moi).

      Ce n’est simplement pas pour moi, je n’ai aucune attirance intellectuelle ou spirituelle pour cela.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s