Quelques réactions à chaud

 » À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.  » John Fitzgerald Kennedy

Orwell

Les résultats du second tour des élections régionales démontrent, de manière éclatante, qu’il n’y a plus que deux partis en France : Le FN et le Janus LR/PS.

Le FN a soit conservé peu ou prou ses scores régionaux, soit a grignoté quelques points. Ce qui lui permet d’accroître considérablement le nombre de conseillers régionaux, et dans deux régions d’être la seule opposition. L’ancrage local va donc pouvoir continuer à être tissé, même si cela sera plus long et difficile.

La démocrassie consiste donc, par le biais d’alliances présentées comme étant contre-nature (en apparence seulement) à nier à plusieurs millions de citoyens le droit d’être représentés.

Si le FN veut pouvoir passer la barrière du second tour, il doit cesser de faire cavalier seul et présenter des listes fédérant toutes les formations souverainistes. C’est la seule stratégie qui peut permettre la victoire du souverainisme.

Si j’en crois le discours de Manuel Valls, être patriote, c’est être PS ou LR, c’est à dire des partis qui ont fait le choix de jeter aux oubliettes la souveraineté nationale, d’abaisser les frontières, de distribuer la nationalité à n’importe qui et n’importe comment.

Le spectre de la guerre civile agité par un Premier ministre irresponsable, va rester longtemps dans les esprits. Notamment dans ceux des Français qui vivant soit l’abandon rural, soit l’abandon urbain dans les banlieues cosmopolites. Il n’aura servi qu’à échauffer les esprits à gauche, à les préparer à en découdre si d’aventure une ou plusieurs régions avaient été gagnées par le FN.

Le ressentiment va donc gronder en sourdine pendant deux ans. Qu’en sortira-t’il ? Bien malin qui peut le dire.

En tous cas, voir ces socialistes partir voter pour un type qu’ils honnissaient avant, et inversement, me conforte dans l’idée que le jeu républicain est un jeu éminemment pervers, que les partis aiment la république qui leur permet d’exister et de se goinfrer, mais qu’ils se fichent bien de la France et des Français. Je reste donc, envers et contre tous, royaliste.

maurras 3

Publicités

14 réflexions sur “Quelques réactions à chaud

  1. L’arithmétique commandait dès le départ que le FN ne remporterait aucune région, nul ne se faisait d’illusion à ce sujet. Mais il a augmenté de manière assez significative ses scores et de plus en plus de Français qui – il y a encore 5 ans – le vouaient aux gémonies, votent désormais pour lui et ce fait ne va qu’aller croissant. Et, pour battre le FN, ils doivent s’y mettre à trois ou quatre partis, avec une marge somme toute assez étroite…

    Le système avec sa pseudo opposition de partis fera tout pour sauver ses miches mais viendra un moment – de plus en plus proche – où ça sera insuffisant.

    Il y a toujours entre les deux tours une partie d’électeurs qui votent pour celui qui gueule le plus fort, à savoir le système (qui montre de plus en plus son vrai visage et les Français commencent à prendre conscience non seulement de l’inanité de ces partis, de leur incurie, mais aussi du côté factice de leur « opposition »). Une fois cette partie d’électeurs réveillés par la botte souveraine de la réalité, leur mobilisation au second tour ira de moins en moins dans le sens du système. Même des idiots utiles finissent par être touchés par la Grâce.

    C’est la victoire défensive de Kharkov avant l’effondrement final.

    J'aime

  2. Il y en a au moins qui a compris la leçon de ce scrutin.

    Communiqué de presse de Robert Ménard au lendemain des élections régionales :

    Et maintenant ?
    4 conditions à remplir pour gagner en 2017 !
    Le Front national a obtenu hier 13 décembre un score historique en terme de voix. Face à la coalition de tous les partis, il confirme qu’il est bien le premier parti de France.
    Mais il ne gagne aucune région.
    L’ensemble des droites en France est largement majoritaire. Et pourtant la gauche l’emporte dans cinq régions.
    Voilà les deux enseignements essentiels de ces élections régionales.
    Et maintenant, que fait-on ?
    À seize mois de l’élection présidentielle, à partir de ce socle considérable de 28 % des électeurs, tout est possible pour la droite patriote mais à certaines conditions :

    1°) Bâtir un programme présidentiel capable d’unir les électeurs des droites au deuxième tour. Ce programme ne peut pas être le seul fruit d’un travail interne au Front national.
    2°) Fédérer les personnalités indépendantes de la droite patriote et les intégrer dans l’élaboration de ce programme.
    3°) Créer une synergie en ouvrant, plusieurs mois avant la Présidentielle, les investitures aux Législatives à des personnalités locales ou nationales extérieures au mouvement de Marine Le Pen.
    4°) Organiser un Comité National de direction stratégique de campagne ouvert à des personnes n’appartenant pas au Front national.

    Oui, la victoire est possible ! Elle exige des ruptures et de la méthode. C’est dans ce but que, dès janvier, je m’engagerai totalement et annoncerai diverses initiatives.
    Parce que je souhaite la victoire de Marine Le Pen, parce que je la crois nécessaire pour le salut de la France, j’appelle tous les patriotes à se préparer pour ce grand combat.

    J'aime

    • Je peux déjà vous donner les grandes lignes du programme du FN : plus d’Etat, plus de Keynésianisme, moins de liberté, plus de socialisme économique. Bref, que des choses qui ont déjà prouvé qu’elles ne marchaient jamais nulle part…

      La seule chose sur laquelle je pourrais effectivement me retrouver, c’est al sortie de l’euro. Encore qu’une sortie l’euro dans la situation actuelle de notre pays serait absolument catastrophique.

      Je suis patriote, pas nationaliste.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s