Les cas de conscience à venir

Durant les mois à venir d’épineux problèmes vont se poser aux socialistes. Les élections régionales se profilent à l’horizon et qu’on le veuille ou pas, elles vont peser pour les présidentielles de 2017. Le Parti Socialiste a toujours été un parti d’élus locaux, de notables ayant réussi à se tailler un fief, ce qui leur permet d’entretenir une clientèle redevable. Il est clair que le prochain scrutin risque de sérieusement fragiliser l’édifice, ce qui ne manquera pas d’attiser la colère et la rancœur des battus, qui risquent d’être légion. Se pose donc, pour les solfériniens aux commandes de l’appareil du parti, la question de la stratégie à adopter.

Il est à peu près certain qu’en nombre de voix le Front National sortira vainqueur du premier tour. Les scrutins locaux sont toujours l’occasion pour le bon peuple de pousser sa gueulante, et quoi de plus jouissif que de passer outre la diabolisation et de voter pour le parti censé représenter le mal absolu ? Il y a même des chances pour qu’il arrive largement en tête de certaines régions comme celle du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Pour autant, il y a guère de chances pour que ce parti honni dépasse la barre des 30% sinon de quelques points. D’une part parce que le feuilleton de ces derniers mois, opposant le patriarche à sa fille, a démontré que le FN est un parti républicain comme les autres, en proie à des querelles internes, à des luttes de courants. D’autre part parce que les régionales ne mobilisent pas grand monde, sinon les adhérents du parti de la pêche à la ligne. Enfin, de ce que l’on peut en voir, le FN semble tabler sur une nationalisation des débats et ne parle que peu des enjeux régionaux, ce qui est contre-productif pour un scrutin local. Il n’est donc pas illusoire de penser que s’ils atteignent les 30% ce sera inespéré.

Mais revenons à nos ô combien très chers socialistes. Quelle stratégie adopter pour le second tour ? Privilégier la morale ou préparer la présidentielle de 2017 ? Pas simple.

Idéalistes, il est clair que leur premier élan devrait les pousser à exhorter leurs listes à se désister pour celles qui représentent le camp du Bien, c’est à dire les Républicains-UDI. L’important étant de battre l’hydre fasciste (rires). Seulement voilà, six ans avec peu ou pas de socialistes dans les exécutifs régionaux est une perspective peu engageante. Les anciens élus risquent de faire grise mine et de faire monter la contestation au sein du parti. Le bordel ambiant étant déjà réjouissant, si cette option est retenue elle risque de nous offrir de bien beaux jours à venir. Et puis sur le plan financier cela signifie de lourdes pertes pour leur clientèle habituelle (Licra, SOS machin, LGBT, etc.). Déjà que ces derniers se montrent critiques et n’hésitent plus à signifier leur mécontentement, la grogne risque de gagner en intensité. La morale c’est bien, mais lorsqu’elle interfère avec la galette et les sièges et les privilèges qui y sont attachés, c’est nettement moins bandant.

Privilégier le politique, cela signifie maintenir à tout prix les listes socialistes dans le but de faire perdre les listes Républicains-UDI. Car faire gagner le FN partout où cela est possible va permettre à ce parti d’accéder à la galette des régions, donc de se créer une clientèle, et de créer une manière d’appel d’air électoral. Car ils le savent bien, autant les socialistes sont assurés de gagner face à Marine Le Pen au second tour des présidentielles, autant ils sont à peu près certains de perdre face aux républicains. Choisir cette stratégie, c’est se griller aux yeux de toute la gauche qu’elle soit rose ou rouge qui tache pour qui la lutte contre un ennemi imaginaire, décédé le 8 mai 1945, est un impératif.

Bref, les mois à venir ne vont pas être roses.

Publicités

5 réflexions sur “Les cas de conscience à venir

  1. CONCLUSION : il faut dire CLAIREMENT  » NE VOTEZ PAS » ou si vous vous déplacez confectionnez votre bulletin vote aux normes de l’enveloppe proposée, bulletin de vote portant les mentions suivantes : LA REPUBLIQUE EST UNE ARNAQUE ajoutez une FLEUR DE LYS et VIVE LE ROY ! au moins on saura qu’il y a LE ROY comme solution ….. même si personne n’en parle le nombre de ces bulletins obligatoirement considérés NULS apparaîtront ENFIN comme une OPPOSITION REELLE en dehors des accords entre les partis RIPOUXblicains !

    J'aime

  2. De plus, ces socialistes sont vraiment très cons d avoir redécoupé le paysage et de réduire de 21 a 13 le nbre de régions. Il est tout de même plus facile de gagner ( ou de ne pas perdre) 5 ou 7 régions sur 21 que 5 ou 7 sur 13. La déculottée annoncée et fort probable va etre désastreuse pour ces socialos. Ils l auront bien cherché.

    J'aime

  3. Pour les régionales, bien vu, mais pour les présidentielles, je doute de ces perspectives: face au FN, la gauche gagne évidemment. Face aux républicains, je pense que la gauche gagne aussi. Pour la gauche placée dans la situation de Jospin, les républicains, ce n’est pas le camp du bien, c’est le camp du moindre mal, mais face à Sarkozy, ce vil capitaliste ami des riches… il est détesté par tout ce que la France compte de bonnes âmes nourries à la bienpensance gauchiste . Bref, la gauche au pouvoir en 2017. Et si d’aventure Juppé… (crispation nerveuse) remportait d’hypothétiques primaires, et était élu, ce serait encore la gauche bienpensante qui gagnerait…

    Mais ça, c’est dans presque 2 ans, et il peut s’en passer de belles qui peuvent complètement changer la donner d’ici là. La Grèce et l »UE, ce n’est pas fini. Les petites crises boursières et autres signaux inquiétants que l’on observe comme en 2008, ça annonce des réjouissances. Et les taux bancaires, le cours du pétrole au plus bas, ça ne va pas durer ad vitam aeternam.

    C’est sûr, ça va swinguer en tout cas!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s