Et s’il nous manquait l’essentiel ?

Il est temps de revenir a l essentiel 1

 » L’essentiel est invisible pour les yeux «  Antoine de Saint Exupéry

Et s’il nous manquait l’essentiel ? Quand l’essentiel est invisible, même pour les yeux, ce n’est pas encore trop grave, on ne le voit pas, on le pressent, on peut le sentir on peut le chercher, et l’on est à peu près sûr qu’il existe… Invisible, ce n’est pas encore catastrophique, cela veut simplement dire, qu’on ne le perçoit pas. Invisible ne veut pas dire inexistant ! Mais s’il a disparu, si l’essentiel n’existe plus !!! Quels mots pour écrire la suite ? L’essentiel, c’est la présence Divine, c’est l’inexplicable, c’est Dieu, c’est l’indéfinissable. Il est souvent invisible pour nous parce que nous ne regardons pas, parce que nous ne savons pas voir, (Ils ont des yeux et ils ne voient pas) [Sic].

L’essentiel, c’est l’Amour ! L’Amour de Dieu, l’Amour de toute sa Création, de nous-mêmes pour commencer et de nos frères et sœurs. L’essentiel peut s’éloigner, se dérober à nos regards, mais ne peut disparaître ; car nous sommes l’essentiel ! Pourtant il arrive souvent que l’essentiel s’embrume, se dissimule à nos yeux, à nos pensées et ce brouillard qui nous cache la vérité, laisse place à une imagination onirique et cauchemardesque qui nous entraine vers notre propre autodestruction. Alors que l’animal est protégé par son instinct qui l’empêche de se nuire à lui-même, l’être humain malgré son étincelle d’intelligence Divine, qui lui offre la jouissance de tous les biens du Monde, a aussi en son cœur des passions masochistes et mortifères. Dieu a donné à ses créatures la liberté de choisir : le choix entre le Bien et le Mal ; cadeau terrible s’il en est ! L’Eden a existé et nous en avons été chassés par notre faute. La Terre pourrait être paradis terrestre si nous ne la saccagions pas ; et la vie pourrait être autre sans les passions épidémiques et virales que nous entretenons et nous propageons.

Le Monde est beau, riche et abondant. La France en est une belle part ! Nous sommes plutôt gâtés et malgré tout ce que l’on peut en dire, nos ancêtres ont su en faire un pays de cocagne où « coulent le lait et le miel »… Et pourtant ces temps ci, les français sont moroses. Maux roses, pourrait on accuser… Egalitarisme exacerbé, laïcisme forcené, envie, jalousie…

Dans cette société française effectivement l’essentiel est non seulement invisible, mais il semble avoir disparu. Certes si l’essentiel est nié, camouflé, totalement dissimulé, il n’en existe pas moins… Les agents de contamination des maux roses couvrent d’une chape de plomb « L’Essence-Ciel » ! Les Peuples de France sont malades, les gens de France souffrent sans trop comprendre ce qui les affecte. Mais comment guérir quand ce sont des médecins-charlatans qui vous prescrivent des remèdes pires que le mal. Sans doute, le « Président-Médecin malgré lui » fait ce qu’il peut, mais ses potions miracles nous tuerons plus vite encore que les épidémies les plus redoutables. Quant à son entourage de soigneurs-guérisseurs, ils sont à redouter ; incompétents certes, mais pis encore, contaminés et contaminateurs volontaires. Ils ne supportent pas ceux qui ne sont pas frappés des maux roses ! Tous doivent en être atteints : les familles en priorité, l’Education dite Nationale, la Religion, la Morale, et tout ce qui fait notre France et notre culture ancestrale. La Révolution de 1789 a montré la voie, mais il faut poursuivre les destructions… On s’indigne des Vandales Talibans qui s’acharnent sur les monuments témoins des grandes civilisations passées, mais nos « Bobos- gauchos » font de même chez nous, ils veulent détruire le droit de penser, de penser autrement, autrement que dans leur sens !

La situation pourrait paraître grave, voire désespérée, et sans issue autre que fatale. Mais la France est forte et solide, elle résistera et elle guérira. Sans aucun doute, il faudra passer par une purge sévère pour éliminer les « toxines roses  », et adopter un régime austère tant redouté … L’Ancien Régime nous avait gardé en santé plus de mille ans et ce n’est depuis notre grave convulsion révolutionnaire que nous sommes saignés à blanc périodiquement (Terreur, guerres napoléoniennes, Sedan, 14/18, 39/45, et tous les prurits indépendantistes qui ont suivi).

Il est temps de revenir à l’essentiel ! Fermer les yeux pour ne plus voir les billevesées stupides de nos médicastres à deux sous, arrêter d’avaler leurs potions dites miracles et renvoyer le « Président-médecin malgré lui » tisser du tulle en Corrèze ! Voir enfin avec le cœur, vrai organe de la vue ! Rétablir la seule Valeur (non républicaine), la seule Valeur Chrétienne : L’Amour ! Si demain l’Amour devient notre devise nationale alors nous pourrons œuvrer pour le royaume de France et les gens de France de toutes origines. Car si l’on peut apprécier un Président, on ne peut aimer d’amour qu’un Roi ! Le Roi est la marche essentielle pour atteindre le Divin, et le Divin est « L’Essentiel », l’axe de l’Ordre du Monde. Dire « Vive le Roi » c’est aussi dire que le Roi est la vie ! Notre différence, c’est que nous, royalistes, n’organisons pas de primaires pour désigner « Le Candidat. Le royalisme, l’amour pour le Roi n’a rien à voir avec la bonne appréciation que l’on peut avoir pour un président. Un président élu peut satisfaire son électorat s’il est excellent, il peut même contenter ceux qui ne l’ont pas élu, mais être aimé, c’est autre chose !

Le royalisme est d’abord une histoire de rencontre, à cent mille lieues des campagnes et des joutes électorales. Avec le royalisme, nous entrons dans l’irrationnel, la troisième dimension, c’est le domaine de l’essentiel. Justement, « ce qui est invisible pour les yeux, ce qui ne se voit bien qu’avec le cœur », ce qu’on ressent sans pouvoir l’expliquer ! Le royalisme, le vrai, n’est sans doute pas un système politique supérieur aux autres, le royalisme ne prétend pas résoudre mieux les problèmes, les crises, maitriser l’économie, ou gouverner mieux ! Non, le royalisme, c’est autre chose ; le royalisme fait partie de cet essentiel qu’on ne voit pas. Le royalisme n’est pas un système politique que l’on peut expliquer, juger, décortiquer et comparer aux autres. Le royalisme ne se trouve pas en vente dans les supermarchés, on ne le choisit pas comme un produit, on ne l’évalue pas en organisant des primaires, comme dans un radio crochet ou dans ces jeux télévisés, où le but est d’éliminer tel ou tel candidat ! Grâce à Dieu, les Rois ne sont pas ainsi choisis, comme des gagnants de concours à l’issue de face à face débilitants. Car si l’on choisit un président de la République comme un paquet de lessive en espérant qu’il lave plus blanc que les autres. On hérite d’un Roi légitime façonné et imposé par l’histoire. On ne choisit pas sa famille !

Demain, les français, les gens de France souhaiteront renouer avec l’Histoire, leur histoire, ils redeviendront acteurs et personnages de l’Histoire de France malgré les fossoyeurs et mauvais ouvriers qui traitent si mal nos vignes du Seigneur : notre Royaume de France !

Guy Adain

Source : La couronne

Publicités

6 réflexions sur “Et s’il nous manquait l’essentiel ?

  1. C’est optimiste!
    Je pense que vous devriez mieux la regarder, la France d’aujourd’hui, elle vous donnerait une idée de ce que sera demain et surtout après demain : leur république a atteint son objectif, l’avilissement total et bientôt la Charia. Il n’y aura pas de place pour le Roi dans ce bouzbir!

    J'aime

    • Je veux encore croire à un possible sursaut. Ceci dit, je ne crois pas qu’il sortira des urnes. La seule solution, c’est qu’excédés par le pourrissement des vertus nationales, l’avilissement de notre peuple, la métèquisation programmée, un Pinochet ou un Franco français osent sortir du rang et prennent le pouvoir.

      Aimé par 1 personne

        • Voir Adrien Abauzit et son concept de « vengeance divine ».
          Nous avons lâché Dieu, nous sommes punis.
          Renouons avec Dieu, remplissons les églises que l’ennemi veut transformer en mosquées… C’est sans doute le seul moyen de retrouver notre grandeur et notre indépendance.

          J'aime

      • « Quand la nuit et le désordre règnent sur le royaume, on voit ses sujet revenir à la civilité » Lao Tseu. il ne faut pas désespérer, c’est creuser un peu plus le lit de ces malfaiteurs, et rester vigilant qu’une bande d’aigrefins ou de tyrans ne profitent d’un sursaut pour s’installer au pouvoir. Un dictateur ne résout rien, il s’empare d’un pays et le bloque.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s