Du recteur, de nos églises et du grand remplacement

Ainsi donc, Dalil Boubakeur, grand Charlie devant l’Éternel, vieillard radoteur commençant à faire sous lui, œcuménique en diable dès lors que c’est sa paroisse qui en tire les bénéfices (parce que dans le cas contraire, il ne faut quand même pas déconner, hein !), lors d’une l’interview matinale cornaquée par l’inénarrable Elkabbach, a déclaré sans rire, « C’est le même dieu, ce sont des rites qui sont voisins, fraternels. Je pense que musulmans et chrétiens peuvent coexister« . Le but avoué étant de récupérer les églises françaises pour en faire des mosquées. Ben voyons, mon colon ! Rien que ça. Et ma main dans ta gueule, ça te dit ?

Mais où a-t’il vu, pour en rester à la forme, que nos rites seraient comparables avec les simagrées musulmanes ? Quant au fond, j’ai beau lire et relire les Évangiles, les Épîtres, les Actes des Apôtres, je n’y trouve pas le moindre appel au massacre des païens et autres fidèles des diverses fois, pour s’en tenir à ce seul aspect. Pour ce qui concerne l’islam, je m’en tiens aux commentaires de l’empereur byzantin Manuel II Paléologue (1350-1425) : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait… Dieu n’apprécie pas le sang, ne pas agir selon la raison est contraire à la nature de Dieu. La foi est le fruit de l’âme, non du corps. Celui, par conséquent, qui veut conduire quelqu’un à la foi a besoin de la capacité de bien parler et de raisonner correctement, et non de la violence et de la menace… Pour convaincre une âme raisonnable, il n’est pas besoin de disposer ni de son bras, ni d’instrument pour frapper ni de quelque autre moyen que ce soit avec lequel on pourrait menacer une personne de mort. »

S’il fallait une preuve de ce grand remplacement en cours, que pourtant les belles âmes s’évertuent à nier, la voilà. Il faut être sûr du nombre de divisions derrière soi pour avoir le front de faire une telle proposition. Il faut être assuré de la mansuétude du pouvoir (internationaliste) en place pour oser sortir une telle saloperie sur les ondes du pays qui fut longtemps la fille aînée de l’Eglise, et son meilleur soutien, avant qu’elle ne devienne une funeste république. On nous assure qu’il n’y aurait que six millions de musulmans en France, une paille, juste dix pourcents de la population. A ceci près que ce chiffre est régulièrement avancé depuis une vingtaine d’années, comme si les zélateurs de cette religion ne mourraient pas, ne se reproduisaient pas, comme s’il n’en entrait pas, légalement ou pas, des tombereaux chaque année de Dieu fait. Il y a vingt ans, des villes comme Angers, Aurillac, etc. ne comptaient que quelques musulmans en leurs murs, aujourd’hui il suffit de traverser certains quartiers autrefois calmes et devenus sensibles (étonnant, non ?) pour voir leur progression au sein du pays.

D’un autre côté, il aurait tort de se gêner le gars Dalil, car avec de tels prélats, nous sommes servis :

11427769_1650198995223361_3443616448985469286_n

Et après, il y en a qui s’étonnent du fait que j’ai fui l’Eglise conciliaire pour rejoindre les tradis. Ceci dit, loin des micros et autres journalistes de la presse écrite, bon nombre de prêtres de son diocèse l’ont affublé d’un surnom qui lui va comme un gant : « Narcisse-Irénée« . Quand je dis qu’à part quelques prélats courageux, la Conférence des Évêques de France ressemble furieusement à un bureau politique du PS…

Publicités

7 réflexions sur “Du recteur, de nos églises et du grand remplacement

    • C’est un pur progressiste qui normalement devrait être foutu hors de l’Église à grands coups de pompe dans le prose. Malheureusement, l’Église de France est noyautée jusqu’au trognon par les semblables de ce triste sire.

      J'aime

  1. Monsieur le Désabusé
    Vous avez fait un très bon article. Mais un point est « surprenant » : Boubakeur n’a pas proposé de partager les synagogues entre juifs et musulmans. Peut-être que cela aurait pu « heurter » Elkabbach qui, par contre, n’a pas été du tout été dérangé par la proposition de Boubakeur.

    J'aime

    • Rien d’étonnant en vérité. Autant les chrétiens sont considérés par l’islam comme des gentils, au sens biblique du terme, autant il voue les yahouds aux flammes de l’enfer après une mort infâmante.

      J'aime

  2. Comme dit chez Boutfil, Dubost est un progressiste médiatique et donc tout ce qu il dit qui va dans le sens du  » vivre ensemble à la con  » est repris illico par les médias. Par contre, je n en ai pas vu beaucoup reprendre les propos de celui de Pontoise, Mgr Lalane, qui lui s’est élevé contre les propos de Boubakeur

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s