L’art de bien se Placé

La polémique autour de la politique d’affichage publicitaire de la Régie Autonome des Transports Parisiens ne cessait d’enfler, suite au refus d’apposer le bandeau « concert en soutien des Chrétiens d’orient ». Cette décision avait été prise par le patron de Métrobus, Gérard Unger, militant socialiste notoire, membre du Bureau exécutif du CRIF, et vice-président de la LICRA en charge de la communication. Lorsque la tempête a commencé, il a reçu le soutien de Pierre Mongin, patron de la RATP. Parce que, il faut que cela soit dit et bien dit, on ne badine pas avec la laïcité républicaine à la Retape, même si on valide les affiches du Secours Islamique, pour ne citer que cet exemple.

En bon animal politique, le très écologique Jean-Vincent Placé, qui aimerait bien entre au gouvernement, a vu là une occasion de faire un coup. Ayant été vice-président de la région Île-de-France délégué aux transports et mobilités, il a tonné sur l’antenne de BFM TV : « Je suis sidéré, je suis profondément républicain (…) Mais c’est honteux, je demande à la RATP de régler le problème dès demain. » Et ô miracle, le lendemain la régie revenait sur sa position et acceptait enfin le fameux bandeau. Aussitôt, notre écolofilou twittait :

Manière de s’attribuer les mérites de cet heureux revirement. Une façon comme une autre de montrer que le bonhomme a conservé une certaine influence dans le monde des transports franciliens et qu’a contrario de beaucoup de ses coreligionnaires il n’est pas un laïcard forcené, bouffeur de curé et suceur d’imams. Non, le bon Jean-Vincent est d’une autre trempe, il sait reconnaître le bon grain de l’ivraie. Enfin, c’est ce qu’il s’évertue de montrer à tous, car comment ne pas voir dans cette intervention la marque d’un opportunisme d’acier ? S’il n’y avait son placement politique qui le range irrémédiablement à gauche, on pourrait presque voir dans le bonhomme une sorte de disciple de ce bon Edgar Faure qui avait pour devise : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. » Mais que ne ferait-on pas pour un maroquin…

Publicités

4 réflexions sur “L’art de bien se Placé

    • Certes, mais c’est le coréen qui a réussi le coup médiatique. Dans l’esprit de bien des gens il restera comme celui qui a réussi à faire plier la direction de la RATP. « Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur. »

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s