1er tour, les chiffres ne mentent pas

En survolant les médias, il ne me semble pas avoir vu les chiffres ci-dessous. Et pour cause, ils invalident la sortie de Manuel Valls, lorsqu’il commenta les résultats après 20 heures. La réalité est méchante, elle montre qu’en termes de voix le FN est encore le premier parti de France, même devant les listes d’union de la droite. Au passage, ironie acide de la réalité, en faisant le choix de faire campagne contre le FN, Manuel Valls a oublié de taper sur la « droite » lui ouvrant de fait un boulevard. Après, les morveux peuvent bien essayer de camoufler la déroute en amalgamant les partis pour tenter de maintenir l’illusion, il n’en reste pas moins vrai que :

  • Le FN a gagné 9 points entre le scrutin cantonal de 2011 et ce premier tour.
  • Il présentait un seul candidat sortant, il gagne huit cantons dès le premier tour.
  • Il va participer au second tour dans un peu plus de 1100 cantons.
  • Le FN va livrer 772 duels (dont une bonne partie contre l’UMP après avoir éjecté le PS), 297 triangulaires et une quadrangulaire.
  • Il est arrivé en tête dans 43 départements sur les 98 concernés par ces élections, décrochant ses meilleurs scores dans le Var (38,90%), l’Aisne (38,76%), le Vaucluse (37,40%), le Gard (35,54%), la Haute-Marne (35,13%) et l’Oise (35,11%).

Défaite ? Allons donc !

Maintenant, la seule question qui vaille la peine d’être posée, c’est celle de la capacité de ce parti à continuer de rassembler l’électorat sur son programme. Le corps électoral a, depuis quarante ans, fait confiance à la droite, à la gauche, il a tenté la cohabitation, pour quel résultat ? Il est donc naturel que le FN qui n’a jamais été aux commandes du pouvoir, même local, séduise un électorat qui ne crois plus en la parodie de démocratie animée par une joyeuse bande de branquignols qui feignent l’antagonisme pour mieux se passer la main dans le dos dans les coulisses. Pour l’heure, en l’état actuel de son programme, je ne vois pas le FN dépasser la barre des 30%. Certes, la phase de dé-diabolisation a été plutôt réussie, mais à quel prix ! Marine Le Pen a complètement changé le logiciel du parti. Elle a su saisir la balle au bond lorsque la gauche a abandonné son cœur de cible (même la CGT se bat pour la défense des illégaux et des travailleurs au noir). Elle certes a attiré ceux que la gauche a abandonné, mais son programme économique, digne de celui du PCF des années 60/70, est tout sauf réaliste compte tenu de la mondialisation de l’économie. Si elle ne le modifie pas, le FN est condamné à tenir le rôle de second couteau. Au lieu de faire perdre la droite comme c’était le cas depuis les années 80, grâce au génie machiavélique de François Mitterrand, il se contentera d’écarter le PS pour offrir un boulevard à l’UMP.

En revanche, si elle revient aux fondements du logiciel FN, en promouvant un Etat fort car réduit aux domaines régaliens, à une certaine forme de libéralisme mâtiné de protection sociale en direction des citoyens les plus fragiles, elle aura alors la capacité de réunir un électorat plus large.

France Entière

Résultats au 1er tour

Binômes de candidats Voix % Inscrits % Exprimés
Binôme Extrême gauche 14 723 0,03 0,07
Binôme du Front de Gauche 962 394 2,25 4,72
Binôme du Parti de Gauche 12 027 0,03 0,06
Binôme du Parti communiste français 269 285 0,63 1,32
Binôme du Parti Socialiste 2 708 427 6,34 13,30
Binôme Union de la Gauche 1 663 466 3,90 8,17
Binôme du Parti radical de gauche 62 372 0,15 0,31
Binôme Divers gauche 1 383 318 3,24 6,79
Binôme d’Europe-Ecologie-Les Verts 412 729 0,97 2,03
Binôme Divers 271 065 0,63 1,33
Binôme du Modem 72 410 0,17 0,36
Binôme Union du Centre 58 985 0,14 0,29
Binôme Union Démocrates et Indépendants 263 209 0,62 1,29
Binôme Union pour un Mouvement Populaire 1 339 412 3,14 6,57
Binôme Union de la Droite 4 254 050 9,96 20,88
Binôme Debout la France 81 971 0,19 0,40
Binôme Divers droite 1 386 466 3,25 6,81
Binôme Front National 5 141 897 12,04 25,24
Binôme Extrême droite 13 382 0,03 0,07
Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 42 693 564
Abstentions 21 273 037 49,83
Votants 21 420 527 50,17
Blancs 702 354 1,65 3,28
Nuls 346 585 0,81 1,62
Exprimés 20 371 588 47,72 95,10

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages peut ne pas être égale à 100%.

Source : Ministère de l’Intérieur

Publicités

2 réflexions sur “1er tour, les chiffres ne mentent pas

  1. L’aptitude de Mme Le Pen à rassembler une majorité au second tour de la présidentielle apparaît pour le moment quasi-nulle. Qui plus est, la nécessité pour elle de récupérer l’électorat communiste se traduit par des propositions farfelues et par un regrettable brouillage du message de fond du Front National. En conséquence on peut voter pour ces gens-là sans haine et sans crainte, c’est une façon comme une autre de dire le mot de Cambronne aux deux Gauches qui nous gouvernent alternativement et si mal.

    J'aime

  2. Pingback: Jean-Marie fait don de sa personne | Noix Vomique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s