Chrétiens d’Orient

« Couronnée d’étoiles » chanté par la chorale du collège de Jamhour.

Couronnée d’étoiles

Nous te saluons,
Ô toi notre Dame
Marie, Vierge Sainte que drape le soleil
Couronnée d’étoiles, la lune est sous tes pas
En toi nous est donnée
L’aurore du Salut

1 – Marie Ève nouvelle et joie de ton Seigneur,
Tu as donné naissance à Jésus le sauveur.
Par toi nous sont ouvertes, les portes du jardin
Guide-nous en chemin, étoile du matin.

2 – Tu es restée fidèle, mère au pied de la croix,
Soutiens notre espérance et garde notre foi.
Du côté de ton fils, tu as puisé pour nous,
L’eau et le sang versés qui sauvent du péché.

3 – Quelle fut la joie d’Ève lorsque tu es montée,
Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées,
Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie
De contempler en toi la promesse de vie.

4 – Ô Vierge immaculée, préservée du péché,
En ton âme en ton corps, tu entres dans les cieux.
Emportée dans la gloire, sainte reine des cieux,
Tu nous accueilleras, un jour auprès de Dieu.

Le collège, avant d’être bâti à Jamhour, a été dans les locaux de l’université chrétienne Saint-Joseph, située à Beyrouth-est et fondée par des pères Jésuites. Cela fait 55 ans que l’école est installée dans les locaux actuels. Que de choses s’y sont passées, et combien d’élèves prestigieux y ont été accueillis! En tant que nouveaux venus, nous avons reçu le livre retraçant les cinquante premières années du collège et nous avons pu nous faire une petite idée de l’importance de cette école et de son rayonnement au Liban. Entre autres personnalités, le collège a eu pour élèves Bachir Gemayel (le fondateur des Forces Libanaises qui a été assassiné durant la guerre civile, en 1982; c’est lui que le dessinateur Ari Folman mentionne dans son film « Valse avec Bachir ») ou bien Amin Maalouf (écrivain francophone que Fabien et moi adorons; il a reçu le Prix Goncourt en 1993 avec Le Rocher de Tanios). Nous avons aussi découvert la ténacité dont les Jésuites ont fait preuve durant la guerre civile pour maintenir un enseignement de qualité, coûte que coûte.

Aujourd’hui, le collège a toujours a sa tête un père Jésuite, mais l’équipe éducative est essentiellement laïque. Il accueille 3000 élèves de toutes confessions, même si les Chrétiens sont très majoritaires. Ils sont issus de milieux sociaux aisés car les frais d’inscription sont élevés. Un enfant peut faire toute sa scolarité à Jamhour, de la grande section de Maternelle à la Terminale. L’établissement, dans son mode de fonctionnement, ressemble beaucoup à un établissement français… mais en mieux! Par exemple, en France, il y a un, deux, voire trois CPE  (conseillers pédagogiques d’éducation) pour tout un collège. Eh bien ici, un CPE gère deux niveaux maximum (= 14 classes). Ce qui fait qu’il est beaucoup plus disponible, il fait un suivi sérieux des élèves ainsi que des professeurs.

Source : Aline et Fabien

Publicités

Une réflexion sur “Chrétiens d’Orient

  1. Ah Jamhour ! Si je connais un peu la Syrie, je n’ai jamais mis les pieds au Liban. Mais je me souviens bien de ces années de jumelage de Jamhour et du lycée de mes enfants ; du fric que nous récoltions pour eux vers la fin des années 80’… De cette famille (maronite) que nous avions accueillie, repliée chez nous sans le père resté là-bas (ils y sont retournés) ; du copain de collège de notre petit dernier (grec orthodoxe) ; etc.
    Merci pour ce rappel.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s