Rififi dans le landerneau minoritaire

Ils n’ont même plus besoin de nous pour s’engueuler :

Déclaration de Roger Cukierman, président du CRIF :

« Le Front national est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui aujourd’hui ne commet pas de violence, a ajouté le patron du Crif. Il faut dire les choses : toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans. Bien sûr, c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes. »

Réaction du CFCM :

« Le Bureau Exécutif du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) réuni ce jour à la Mosquée de Paris, a pris connaissance avec consternation des propos tenus ce matin même par le Président du CRIF, Roger CUKIERMAN, sur les ondes d’Europe 1.
Considérer que “toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans” et que son approbation de l’expression “islamo-fascisme” sont des déclarations irresponsables et inadmissibles qui contreviennent au principe même du vivre-ensemble.
Le CFCM ne peut accepter que la composante musulmane de France soit aujourd’hui l’objet d’attaques aussi graves qu’infondées.
Compte tenu des déclarations du Président du CRIF, le CFCM juge inopportun de participer au dîner du CRIF de ce soir. »

Les pontes du CFCM peuvent bien s’offusquer des propos tenus, mais les faits sont là, tous les attentats antisémites qui ont eu lieu en France ont été le fait de musulmans :

20 mai 1978 : A l’aéroport d’Orly, trois hommes ouvrent le feu dans la salle d’embarquement de la compagnie El Al, faisant 4 morts et 5 blessés. L’attentat est revendiqué par «Les fils du Liban».

27 mars 1979 : Au lendemain de la signature du Traité de paix israélo-égyptien, une explosion fait 33 blessés dans un foyer israélite de la rue Médicis, dans le VIe arrondissement de Paris.

3 octobre 1980 : Rue Copernic, à Paris, l’explosion d’une bombe dissimulée dans la sacoche d’une moto devant la synagogue fait 4 morts et 9 blessés.

3 avril 1982 : Le diplomate israélien Yacov Barsimantov est assassiné dans son immeuble avenue Ferdinand-Buisson, dans le XVIe arrondissement de la capitale.

9 août 1982 : Rue des Rosiers dans le Marais, cinq hommes armés font irruption dans le restaurant de Jo Goldenberg. Le commando ouvre le feu et lance des grenades. Le bilan est lourd: 6 morts et 22 blessés.

17 septembre 1982 : Un diplomate israélien est grièvement blessé à Paris par l’explosion de sa voiture, rue Cardinet dans XVIIe arrondissement. Revendiqué par les Fractions révolutionnaires armées libanaises, l’attentat fait 51 blessés.

29 mars 1985 : A Paris, 18 personnes sont blessées dans l’explosion d’une bombe au cinéma Rivoli Beaubourg, qui accueille alors le Festival international du cinéma juif.

8 septembre 1995 : A Villeurbanne, l’explosion d’une voiture piégée devant l’École juive de Lyon fait 14 blessés.

31 décembre 2001 : Un incendie détruit une classe de l’école Ozar-Hatorah de Créteil.

1er avril 2002 : La synagogue Or Aviv de Marseille est ravagée par un incendie criminel. Une vague d’attaque aux cocktails Molotov vise alors des synagogues françaises.

10 avril 2002 : 14 footballeurs de l’association Maccabi sont agressés à Bondy. Le même jour à Paris, l’autocar scolaire d’une école juive essuie des jets de pierres.

8 juillet 2003 : Une attaque à la barre de fer est dirigée contre des élèves de l’école Loubavitch à Paris.

15 novembre 2003 : Une école juive est dévastée par le feu à Gagny.

25 mai 2005 : Deux individus lancent des bouteilles d’acide chlorhydrique sur une école juive du XVIIIe arrondissement à Paris.

5 janvier 2009 : Une voiture bélier en flammes est lancée contre la grille d’une synagogue à Toulouse.

8 septembre 2009 : Un engin incendiaire est lancé contre une école juive à Marseille.

19 mars 2012 : Circulant à scooter et muni d’une caméra GoPro, Mohamed Merah ouvre le feu devant le collège Ozar-Hatorah à Toulouse, faisant quatre morts et un blessé grave.

9 janvier 2014 : Amédy Coulibaly assassine quatre personnes dans l’hyper casher de la porte de Vincennes.

On pourrait également inclure l’enlèvement et l’assassinat d’Ilan Halimi, les violences quotidiennes perpétrées par des jeunes musulmans des banlieues, les tags antisémites, les insultes, etc. Sans parler de tout ce que l’on peut lire dans les réseaux sociaux.

Le recteur Boubakeur peut bien s’offusquer, il n’en reste pas moins vrai que le Coran est plein de passages on ne peut plus explicites quand au sort qui doit être réservé aux juifs, et aux chrétiens d’ailleurs. Par exemple :

Le Coran, An-Nisa 89 :  » Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. « 

Le Coran, Al-Maidah 51 :  » Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. « 

Publicités

4 réflexions sur “Rififi dans le landerneau minoritaire

    • Comme disait l’autre, la vérité est révolutionnaire. En se contentant de dire les faits dans leur réalité crue, Cukierman a secoué le cocotier idéologique du système. Et encore, il y a été sur la pointe des pieds en prenant des précautions oratoires en parlant de la « toute petite minorité agissante » sans évoquer le silence complice de la majorité qui sait mais ne pipe jamais mot aux autorités par solidarité ethnique et religieuse.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s