On juge l’arbre aux fruits qu’il produit

djihadistes

Si on s’en tient à cet adage populaire, il n’y a guère de raisons d’être fiers non pas de la France mais de la république. En effet, les gazettes nous ont récemment appris qu’une dizaine d’ex-soldats français, chiffre officiel à prendre au conditionnel, dont au moins aurait servi au 1er RPIMA, se battent actuellement aux côtés des barbus, sur les terres du califat. Certains naïfs s’étonneront peut-être que des hommes qui ont intégré les rangs des armées de la république sociale, laïque, une et indivisible, puissent tourner à ce point leur casaque pour rejoindre une armée aux ordres d’une théocratie barbare. En haut lieu, on nous affirme que cela reste un phénomène très limité. Faute d’une source alternative et indépendante d’information, nous sommes bien obligés de croire le discours officiel.

Peu de temps auparavant, nous apprenions que des ex-soldats de sa Très Gracieuse Majesté sont partis rejoindre les rangs des peshmergas afin de faire le coup de feu contre les islamistes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant. En août 2014, Le Matin, journal helvétique, nous apprenait qu’en août 2014, une dizaine de Suisses auraient rejoint le Syriac Military Council afin d’assurer la défense des villages chrétiens et de former des combattants.

Il fut un temps où l’on pouvait trouver des jeunes Français se battre aux côtés de nos frères chrétiens, notamment au Liban, lorsque les locustes palestiniens tentèrent de chasser les chrétiens libanais pour occuper leur place. Mais ça, c’était avant. Avant que la France tombe aux mains de gouvernants de rencontre vendus à l’étranger. C’était avant qu’une nouvelle classe politique ne sorte du moule et se pique de marcher sur les traces de l’engeance révolutionnaire, reprenant à son compte la lutte contre la religion catholique. Ne se mette en tête de modifier les règles de la laïcité, passant de la neutralité à la volonté de contrôle et d’éradication du fait religieux du débat public. C’était avant que la classe politique, dans sa quasi intégralité, ne cesse de marteler que nous devons nous repentir de tout, y compris de ce que nous n’avons pas accompli.

Si la Confédération Helvétique et le Royaume-Uni sont des pays laïcs, il n’en reste pas moins vrai que le religieux n’est pas évacué du débat public par le pouvoir. Il est même logique qu’il ait sa place, car les états ne sont pas des structures capables de produire des valeurs. Seules les religions et les écoles de pensée le peuvent. La France a fait le choix du jacobinisme rabique, du laïcisme intolérant, elle commence tout juste à payer la note. Le seul problème, c’est que ceux qui lui présentent la douloureuse sont justement ceux qu’elle avait choisis comme alliés.

Publicités

3 réflexions sur “On juge l’arbre aux fruits qu’il produit

  1. « …qu’une dizaine d’ex-soldats français, … se battent actuellement aux côtés des barbus… »
    Des français « français », ou des français d’origine « padamalgam » ?
    Je doute que l’on soit fixé sur cette question, ni même que l’on communique officiellement en haut-lieu, fôpastigmatiser n’est-ce pas. Je me fous en fait de savoir s’ils sont d’origine nord-africaine ou pas, ce qui me gêne, c’est ce refus de dire clairement qui fait quoi, et pour quelles raisons.

    En tout cas, bien content de voir les prises de position de ce blog, je ne suis pas toujours à 100% d’accord, mais il faut que ce courant d’opinion s’exprime, comme tous les autres. Haut les coeurs! Et vive la liberté!

    J'aime

    • Sur la proportion Français de papiers/Français de souche, nous ne le saurons jamais. En tous cas, même si cela me reste en travers de la gorge, comme toute traîtrise, je n’arrive pas à leur en vouloir totalement à ces gaulois renégats. Après tout, ils ont grandi dans le vide moral et spirituel imposé par la république. Comme beaucoup, ils ont cherché à combler ce vide et le malheur a voulu qu’ils grandissent dans un de ces quartiers dits « sensibles » ou ont croisé la route d’un de ces fins prédicateurs formés à détecter les cibles potentielles.

      Mais une chose est sûre, tout cela n’a rien à voir avec l’islam. Au même titre que les crimes d’honneur, la lapidation des femmes, la mise à mort des homosexuels et des apostats, etc. J’en suis d’autant plus certain que ce sont les affirmations de nos politiciens de gauche et de droite, docteurs de la foi, que mille grâces soient sur eux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s